• Sésame, ouvre-toi!

     


    Laaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa !


    Tut tut, tut tut tut tut, tut tut tut tut.


     


    « Greffe de Monsieur Bip...


    - Bonjour Madame, cleo.x avocat. J'ai été désignée pour assister Monsieur Machin. Or je constate qu'il est DPAC (détenu pour autre cause). Pourriez-vous me préparer un permis de communiquer, que je viendrai chercher prochainement, SVP ?


    - ah oui, mais non !


    - non ? Ben pourka ?


    - parce que vous me dites qu'il est DPAC.


    - voui.


    - donc ce n'est pas Monsieur Bip qui l'a placé en détention, mais un autre juge d'instruction.


    - certes, mais cependant, si je puis me permettre, ce n'est de toutes façons pas le juge d'instruction qui place en détention. Peu importe d'ailleurs puisque présentement, je ne m'intéresse pas à l'origine de la détention, mais au moyen de rendre visite à mon client. Je ne demande donc à Monsieur Bip qu'un petit permis de communiquer. Pour le reste, je laisse celui de mes confrères chargé de la défense de mon client dans l'affaire pour laquelle il a été placé en détention présenter tous arguments utiles de nature à faire cesser cette atteinte intolérable à la présomption d'innocence et à la liberté d'aller et venir. Donc.


    - je comprends bien. Mais c'est dans un autre dossier qu'il est détenu. Adressez-vous au juge compétent.


    - ah aaaaaah... comme je suis de bonne humeur, je vais suivre votre conseil. Auriez-vous l'amabilité de m'indiquer qui est le juge compétent ?


    - m'enfin, je ne peux pas : et le secret de l'instruction ?


    - Bien. Ça se complique. Madame le Greffier, je suis avocat, allons... vous pouvez me faire confiance...


    - j'hésite.


    - miaou... ron ron ron...


    - c'est Madame Tuuuut.


    - Merci. Je suis votre éternelle abonnée. »


     


    Laaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa !


    Tut tut, tut tut tut tut, tut tut tut tut.


     


    « Greffe de Madame Tuuuut...


    - Bonjour Madame, cleo.x avocat. J'ai été désignée pour assister Monsieur Machin dans une autre affaire que celle dévolue à votre cabinet. Or je constate qu'il est DPAC par vos bons soins. Pourriez-vous me préparer un permis de communiquer, que je viendrai chercher prochainement, SVP ?


    - ah oui, mais non !


    - non ? Ben pourka ?


    - parce que vous me dites qu'il est DPAC.


    - voui.


    - donc vous n'avez rien à voir avec la détention.


    - certes. Mais en même temps, j'ai rarement à voir avec la détention, voyez-vous... je suis avocat, pas JLD...


    - oui mais Madame Tuuuut ne vous connaît pas dans le dossier de Monsieur Machin. Elle ne peut donc rien vous délivrer.


    - arf. A vrai dire, je m'en doutais. Vous comprendrez cependant que cette réponse ne me satisfasse nullement et que je vous demande derechef de bien vouloir reconsidérer la question.


    - non.


    - bon. Et comment je fais moi maintenant ?!


    - voyez avec le Procureur.


    - le Procureur ? Mais qu'allait-il faire dans cette galère ?


    - c'est lui qui vous donnera le permis de communiquer...


    - Grmblblbm, y a pu de défense libre... bien, merci. A bientôt. »


     


    Laaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa !


    Tut tut, tut tut tut tut, tut tut tut tut.


     


    «  Le Parquet...


    - Bonjour Madame, cleo.x avocat. J'ai été désignée pour assister Monsieur Machin. Or je constate qu'il est DPAC. Pourriez-vous me préparer un permis de communiquer, que je viendrai chercher prochainement, SVP ?


    - je vous arrête tout de suite, vous n'êtes pas au bon service.


    - ah ?


    - adressez-vous à l'audiencement.


    - l'audiencement ? Pour un permis de communiquer ? Laissez-moi vous expliquer et vous verrez que...


    - l'audiencement. Bling ! Tut tut tut... »


     


    Arf.


     


    Laaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa !


    Tut tut, tut tut tut tut, tut tut tut tut.


     


    «  Audiencement, j'écoute !


    - Bonjour Madame, cleo.x avocat. J'ai été désignée pour assister Monsieur Machin. Or je constate qu'il est DPAC. Pourriez-vous me préparer un permis de communiquer, que je viendrai chercher prochainement, SVP ?


    - c'est pour quelle date ?


    - hein ? Beuh. je pensais à un permis de communiquer normal quoi, sans date précise, qui me permettrait de rendre visite à mon client sans être obligé de toujours demander la permission, parce que la défense est libre quand même, et que...


    - nan, la date de l'audience...


    - quelle audience ? C'est une instruction...


    - pas de date ?


    - ben non.


    - pas de date : voyez le bureau d'ordre. Schlack ! »


     


    Groumpf.


     


    Laaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa !


    Tut tut, tut tut tut tut, tut tut tut tut.


     


    « Bureau d'ordre, j'écoute !


    - Bonjour Madame, cleo.x avocat. J'ai été désignée pour assister Monsieur Machin. Or je constate qu'il est DPAC. Pourriez-vous me préparer un permis de communiquer, que je viendrai chercher prochainement, SVP ?


    - numéro du dossier ?


    - XXXXXXXXXXX


    - ah mais il est toujours à l'instruction chez Monsieur Bip !


    - ben voui, puisque c'est l'affaire pour laquelle je l'assiste...


    - alors c'est Monsieur Bip qui délivre le permis.


    - mais il ne veut pas : il me dit qu'il ne délivre pas quand c'est un DPAC.


    - DPAC ? Fallait le dire plus tôt...


    - Si je ne m'abuse, je l'ai dit.


    - non.


    - si.


    -non.


    - si.


    - non.


    - si (soupir).


    - non.


    - bon d'accord, on règlera ça plus tard... Alors, mon permis ?


    - Numéro du dossier dans lequel il a été placé en détention ?


    - fatigant... Je ne sais pas : je ne suis pas désignée dans cette affaire...


    - pourquoi voulez-vous un permis alors ?


    - pour décorer mon bureau, parce que franchement, si tu crois que j'ai envie de me taper des kilomètres et des kilomètres pour aller causer à un détenu dans un placard de 2 m², de son dossier pourri et déjà perdu vu qu'il a un casier long comme le bras et qu'il est parallèlement mis en examen pour la même affaire, mais je sais que ça ne l'empêchera pas de me dire que c'est pas lui M'dame, et d'ailleurs « avant c'était pas pareil, maintenant c'est différent et si j'vous l'dis c'est que c'est vrai », tu te trompes ! Donne-moi ce p***** de permis qu'on en finisse ! Parce que je suis désignée dans une autre affaire le concernant : il est DPAC !


    - ah oui. Date de l'audience ?


    - pas d'audience. Instruction. Gnnn...


    - nom du juge ?


    - Madame Tuuuut.


    - ah ! Je vois que le dossier est toujours à l'instruction.


    - ah ben on progresse. Je le savais avant de vous appeler je vous signale...


    - ah bon ? Fallait le dire alors, parce que je vous aurais dit que ce n'est pas ici...


    - quoi ?


    - je ne donne les permis que quand le dossier n'est plus à l'instruction mais pas encore à l'audiencement.


    - ah...


    - or, vous vous êtes toujours en instruction.


    - et ?


    - et c'est le juge d'instruction qui vous donne le permis.


    - comme d'hab' quoi...


    - hein ?


    - non, rien. Mais lequel ?


    - peu importe.


    - bwouf ?! Merci. Ciao ! »


     


    Laaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa !


    Tut tut, tut tut tut tut, tut tut tut tut.


     


    « Greffe de Madame Tuuuut...


    - Re-bonjour Madame, toujours cleo.x avocat. Comme vous le savez, j'ai été désignée pour assister Monsieur Machin dans une autre affaire que celle dévolue à votre cabinet. Pourriez-vous me préparer un permis de communiquer, que je viendrai chercher prochainement, SVP ?


    - je vous ai déjà dit que non.


    - je m'en doutais... Vous connaissez les Douze Travaux d'Astérix ?


    - non. Pourquoi ?


    - Pour rien. Bye. »


     


    Laaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa !


    Tut tut, tut tut tut tut, tut tut tut tut.


    ...


    « Greffe de Monsieur Bip...


    - c'est cleo.x, pour Machin. Le permis est prêt ?


    -mais vous savez bien que non...


    - rhaaaaaaaaaa ! Bon ok ! »


     


    ***


     


    Dring, dring...


    « - Ron zzzzzzzzz humpf voui ?


    - Greffe de Monsieur Bip pour vous.


    - hein ?! Je prends...


    - Maître cleo.x ?


    - euh... oui ?


    - qu'est-ce qui se passe ?


    - ...


    - Monsieur Bip reçoit une demande de permis de visite d'une amie de Monsieur Machin.


    - et ?


    - et elle a le même nom que vous.


    - comme c'est étrange...


    - vous savez, si vous voulez un permis de communiquer, on peut vous en faire un... pas la peine de vous faire passer pour la famille... »


     


  • Commentaires

    1
    Fil
    Mardi 4 Avril 2006 à 12:44
    Vaut peut etre...
    ..mieux attendre qu'il sorte de tole, ça ira plus vite. :)
    2
    cirdan
    Mardi 4 Avril 2006 à 12:57
    C'est toi qui paie...
    le téléphone ? Je te prends comme avocate, tu veux ? T'es libre quand pour qu'on étudie mon dossier ?
    3
    Mardi 4 Avril 2006 à 15:49
    Nan
    Pas besoin de boulot supplémentaire : je suis assez surchargée comme ça. Et je susi sure que ton dossier est lourd... mais lourd...!
    4
    Mardi 4 Avril 2006 à 19:49
    Waf waf waf!
    en fait on croyait qu'après outreau les choses allaient changer assez vite, mais ça va prendre énooooooooormément de temps...
    5
    Mercredi 5 Avril 2006 à 16:00
    oh seigneur!
    je compatis...
    6
    Mercredi 5 Avril 2006 à 17:57
    Bonjour ici...
    ...dès qu'il s'agit de prison la Justice Fresnes, alors il faut garder la santé... ok, je sors...
    7
    Mercredi 5 Avril 2006 à 19:09
    même pas vrai !
    Mon dossier est léger ... mais léger... ! Tu pourrais être commise d'office ?
    8
    Charmeur
    Vendredi 7 Avril 2006 à 00:23
    Franchement...
    Tu penses qu'on va te donner ça par téléphone ? et qui prouve que c'est bien toi, Cléo.X, avocate, qui demande ça au greffe ? Faut les comprendre, quoi ! Rien ne prouve que tu n'es pas une dangereuse terroriste, cherchant à entrer en contact avec un délinquant-déjà-coupable-avant-d'être-jugé, pour le faire évader, peut-être... alors, soit compatissante et surtout logique ! Arf...
    9
    Vendredi 7 Avril 2006 à 15:10
    Le formulaire A XXXVIII?
    "Il faudrait vous adresser au guichet VII, la c'est le guichet VI" "Ici?" "Non, là c'est le guichet II, mais vous pouvez demandez à l'huissier" "vous commencez à m'ennuyer avec le port!" Courage il y a toujours une sortie.On a tous un formulaire A XXXIX en dernier recours... " du calme du calme, que désirez-vous?" "Le formulaire A XXXVIII" " Tenez, voilà; et allez-vous en. Ya des gens qui travaillent ici!" bon je te blogrolle, forçat de la Justice, bonne fée des prétoires: la récompense suprême, quoi !
    10
    Cyberyann
    Jeudi 20 Avril 2006 à 22:16
    Vive l'administration
    PTDR! Rien à dire sinon que j'en ai mal aux ventre tellement c'est drôle! :D
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :